Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2009 6 17 /01 /janvier /2009 17:44

FAVORISER LA VENUE DES OISEAUX


Quelques conseils naturels :

Si vous avez un jardin, n'hésitez pas à laisser les fleurs sauvages en prendre possession à certains endroits, cela favorisera la biodiversité, la venue des insectes et donc des oiseaux... et des papillons au printemps !




En hiver, laissez vivre votre jardin au rythme de la nature, il ne vous en sera que plus reconnaissant et donnera lieu à quelques surprises florales une fois le printemps revenu.


Evitez donc les produits phytosanitaires qui font fuir les limaces et les escargots indésirables, mais qui pourraient aussi porter atteinte aux insectes et aux oiseaux.

Favorisez les arbustes à baies, tels que :

LE HOUX


LE TROÊNE


L'IF

son fruit (ou sa baie), l'arille, d'un rouge vif, attire de nombreux oiseaux qui en sont friands et avalent indifféremment arille et graine. La pulpe très mucilagineuse des arilles est sucrée. La même graine, bien que hautement toxique, est inaffectée par le système digestif, restant intacte dans les déjections aviaires, permettant ainsi la dissémination de l'arbre.


LE SORBIER

 qui apporteront une source de nourriture supplémentaire aux oiseaux.




A QUELLE PERIODE ET QUAND NOURRIR LES OISEAUX ?


Les principes à respecter lorsque l'on souhaite aider les oiseaux en hiver sont simples. Il faut veiller à ne pas les nourrir trop tôt dans la saison afin de ne pas les habituer à être assistés ;

en automne, insectivores comme granivores, ils trouveront encore de quoi se sustenter.




Il suffit d'attendre que la nature donne le signal : moins d'insectes, un froid plus intense, du gel, de la neige...



Si vous commencez le nourrissage, ne l'interrompez pas brusquement, les oiseaux compteront sur votre générosité et cela pourrait leur être fatal si d'un coup, ils n'avaient plus aucune source de nourriture secondaire.

Si cela est possible, prévoyez de leur fournir de la nourriture le soir, afin qu'ils puissent tenir jusqu'au matin et le matin tôt afin qu'ils reconstituent leurs réserves.

Dans tous les cas, régularité et ponctualité sont les maîtres mots pour assurer le bonheur des petits oiseaux en hiver. Une fois le printemps revenu, arrêtez de les nourrir, ils trouveront de quoi remplir leur garde-manger dans la nature.


A QUEL ENDROIT LES NOURRIR ?


Respectez les besoins de chaque espèce

Si vous disposez d'un jardin, les oiseaux n'y seront que plus nombreux en hiver. Les mangeoires doivent être disposées en hauteur et dans un endroit ombragé, en évitant absolument les buissons et massifs, où peuvent se cacher les chats. Idéalement, les mangeoires seront équipées d'un petit toit afin de protéger la nourriture.



Il faut également s'adapter aux espèces d'oiseaux qui occupent le jardin : les mésanges préfèrent par exemple les endroits en hauteur, où elles seront plus en sécurité, mais le rouge-gorge et le merle préfèrent se nourrir au sol : il suffit de diversifier les contenants, mangeoire, filet ou simple planche de bois au sol pour satisfaire tout ce petit monde.





Si vous habitez en appartement, il existe des mangeoires adaptées aux fenêtres qui conviendront parfaitement.

QUELLE NOURRITURE DONNER AUX OISEAUX ?

Graines, fruits et graisses


Il existe différents types de nourriture, adaptée au régime alimentaire des oiseaux qui peuplent votre jardin en hiver. Granivores, frugivores... il y en aura pour tous les goûts !

S'agissant des graines :


LE TOURNESOL


est la meilleure pour les oiseaux : cette graine oléagineuse est nourrissante
et les mésanges s'en régalent.


LE BLE


L'AVOINE


LE MILLET


LE MAÏS, pour les passereaux au bec fin

ou encore
LES CACAHUETES NON SALES  conviennent aussi parfaitement.

Les matières grasses sont également essentielles pour emmagasiner de l'énergie. Vous trouverez, plus loin dans le texte, la recette pour fabriquer des boules de graisse.

Enfin, les frugivores se régaleront de poires ou pommes trop mûres que vous ne voulez pas consommer, ainsi que de la noix de coco fraîche ou des fruits secs, tels que noix ou amandes, décortiqués.
Quelques petites gourmandises : miettes de biscuits, gruyère râpé, pommes de terre cuites, riz ou pâtes cuits.



LES ALIMENTS A NE PAS DONNER :

ALIMENTS A BANNIR :

Attention aux types de graines que vous laisserez aux oiseaux. Ainsi, ne donnez pas de graines de lin ou de ricin, qui sont toxiques et pas de riz ou de pâtes non cuits.

Evitez à tout prix les aliments salés et le pain qui contrairement à ce que l'on croit ne font que gonfler l'estomac des oiseaux et ne les nourrissent pas vraiment.

Donnez-leur de préférence de façon régulière plutôt que beaucoup d'un coup afin d'éviter aux aliments de prendre l'humidité.


PENSER A LAISSER DE L'EAU :


Attention à l'eau qui dort...

Etrangement, les oiseaux peuvent davantage souffrir du manque d'eau que de nourriture. Les points d'eau les plus accessibles pour eux sont souvent ceux qui gèlent le plus vite. Il est essentiel de leur laisser de petites coupelles ou un abreuvoir peu profond, dans lequel vous rajouterez de l'eau si possible à horaires réguliers, afin que les oiseaux viennent la boire avant qu'elle ne gèle.


Evitez de la saler pour éviter le gel, préférez la renouveler.

En outre, les oiseaux se baignent pour permettre à leur plumage de conserver la chaleur.

L'eau est donc doublement essentielle à cette période de l'année.

Là encore, placez ces contenants en hauteur, afin d'écarter les chats trop curieux de ces scènes hivernales.


QUEL TYPE DE GÎTE OFFRIR AUX OISEAUX ?


Rien de plus simple que de fabriquer une mangeoire

Vous pouvez vous procurer des mangeoires dans votre jardinerie préférée ou auprès des associations de protection de l'avifaune (LPO par exemple).

Si vous êtes un brin bricoleur et avec un peu d'imagination, il est facile de construire une petite mangeoire avec du matériel de récupération (chutes de bois, bouteilles en plastique...).

Pour éviter à l'humidité de venir à bout de votre gîte avant la fin de l'hiver, traitez avec un enduit naturel (huile de lin) pour éviter que l'odeur des vernis chimiques ne fasse fuir les oiseaux et nettoyez-le régulièrement afin d'éviter aux maladies de se propager.



QUELS OISEAUX OBSERVER EN HIVER ?

Si nourrir et protéger les oiseaux permet de leur assurer de passer l'hiver, c'est également l'occasion de parfaire ses connaissances avifaunes en les observant au quotidien.

Ce sont :


LES MESANGES, charbonnières en particulier, qui fréquentent le plus les mangeoires en hiver. Assez agressive, celle-ci n'hésitera pas à faire sa place à la cantine, quitte à provoquer les autres oiseaux à coups de bec !

LE ROUGE-GORGE, plus timide,
ainsi que LE VERDIER D' EUROPE

ou LE MOINEAU
sont aussi des habitués.



Moins facilement observables, car n'osent pas s'approcher de l'homme :

LE ROITELET



LE TROGLODYTE,


L'ACCENTEUR MOUCHET



 LE BOUVREUIL


D'autres enfin n'ont que faire de votre nourriture, même s'ils ne dédaigneront pas quelques miettes, et se contenteront de la chercher eux-mêmes autour de la maison et du jardin :

LE PINSON DES ARBRES

LES ETOURNEAUX


LES GRIVES
LES MERLES


FABRIQUER UNE BOULE DE GRAISSE

Un apport indispensable

Rien de plus simple que d'apporter les matières grasses nécessaires à l'énergie des oiseaux en hiver.

Ingrédients :
500 g de margarine, beurre ou saindoux
Un mélange de graines (disponible en jardinerie)
De la ficelle
Des filets de fruits ou légumes (orange, pomme de terre...)

- Mélanger les graines et la matière grasse dans un saladier
- Former de petites boules de la taille d'une orange

- Placer les boules au réfrigérateur pendant la nuit
- Disposer les boules dans les différents filets
- Attacher le tout avec de la ficelle
- Accrocher les boules de graisse aux arbres



Il ne reste plus qu'à espérer que l'hiver ne soit pas plus froid que la normale, et qu'avec tous les soins appportés à aider les oiseaux de la nature à passer cette période sans trop souffrir... nous aurons ainsi le plaisir de les retrouver en pleine forme au printemps et à l'été prochains ...




Partager cet article

Repost 0
Published by dominique limon - dans LES OISEAUX DE LA NATURE
commenter cet article

commentaires

Virginie 19/10/2011 16:26


bravo pour cette aide précieuse et merci pour toutes ces belles images. Longue vie aux oiseaux !


amicalementbirds 20/10/2011 15:51



Bonjour et merci Virginie.


Si je peux encore vous aider n'hésitez pas, vous pouvez me contacter, via le blog ou mon mail amicalementbirds@club-internet.fr


 


A bientôt dans le monde des oiseaux


dominique



guemouri lina 22/08/2011 02:30


je possedais deux calopsittes et la femelle que j'aime beaucoup vient de mourir et je ne sais pas si le mâle va survivre ou pas, si vous avez des conseilles à me donner je serai trés reconnaissate
parceque j'ai peur pour mon bébé


amicalementbirds 22/08/2011 17:55



Bonjour,


Il se peut que le mâle s'ennuie, car de toute façon les oiseaux sont toujours mieux par deux. Donc ce que je peux vous conseiller c'est de lui retrouver une femelle calopsitte.


bien amicalementbirds, dominique



lorang 03/12/2010 11:19


Magnifiques images et belle musique


amicalementbirds 03/12/2010 13:55



merci lorang d'avoir visité mon blog. n'hésitez pas à vous inscrire à la new-letter, vous recevrez ainsi les nouveaux articles à chacune de leur publication



Cerise violette 06/01/2010 16:45


Surtout surtout sans sel la margarine !

Merci pour toutes ces informations et ces si belles photos . Bonne journée


Pauline 13/03/2009 18:06

un article très intéressant ! et avec de très belles photos !!! merci !

dominique limon 02/04/2009 23:24


Bonjour Pauline,
Merci de ton intérêt pour mon blog.
Je l'ai conçu pour transmettre ma passion et espère par là même, encourager les visiteurs à élever et sauvegarder les espèces qui feront la joie des générations futures.
amitiés
dominique


  • : Une PASSION avec RAISON
  • Une PASSION avec RAISON
  • : Présentation des usages et habitudes des oiseaux vivant en captivité en volières adaptées en intérieur ou extérieur, suivant l'espèce, ou en liberté, à partir d'un perchoir à l'intérieur. Passion pour l'ornithologie et la protection des oiseaux que je souhaite transmettre et faire partager.
  • Contact

Profil

  • ce blog est une archive du temps que j'ai consacré à l'élevage d'oiseaux exotiques. A ce jour, j'ai cessé tout élevage et me suis séparée de mes oiseaux

Recherche

Archives